Les Témoins de Jéhovah et l’Apocalypse

Si quelqu’un frappe à votre porte un samedi matin, il se pourrait bien que ce soit l’Apocalypse en personne, partiellement caché derrière sa cravate ou un tailleur austère.

En effet, de nombreuses sectes, comme la plupart des religions d’ailleurs, aiment créer un climat de peur afin de mieux régner sur ses sujets.  Et quel plus beau sujet que la fin des temps pour semer la crainte?

Les Témoins de Jéhovah, dont la création remonte à 1870 aux États-Unis, utilisent à outrance cette carte.  Créé par un inculte, décrit comme illettré par certains, cette secte a annoncé la fin du monde dès 1874 avant de refaire ses calculs pour 1914.  Finalement, constatant que l’arrivée de la fin du monde avait été remplacée par le déclenchement de la Première Guerre Mondiale, J. F. Rutherford, le successeur du fondateur (Charles T. Russell), a eu la prudence de changer le terme de « fin du monde » en « début de la fin des temps. »

Selon nos fameux Témoins, ces éternels perturbateurs de notre grâce matinée, Satan a été projeté sur la terre en 1914, date à laquelle il commence ses « ravages ».  Comme si par hasard il n’y avait jamais eu de massacre ou autre ravage avant cette date!

Donc, même s’ils n’osent plus fixer de date précise, ils attendent, avec impatience semble-t-il, la fin du monde.

Ayant adopté leur nom de Témoins de Jéhovah seulement à partir de 1931, nos cravatés sectaires appliquent à la lettre l’un des passages de l’Apocalypse, qui est celui des 144,000 élus.  Selon eux, à la fin du monde, seuls 144,000 élus sont destinés à devenir des créatures spirituelles en vue de s’associer au gouvernement de Dieu.  Terme qui cache encore celui des prétendus sauvés.  Remarquez qu’ici on parle encore de « gouvernement » de Dieu, comme l’a fait Dante au 14ème siècle, ce qui implique une hiérarchisation du Paradis.  Ne sommes-nous pas sensé être égaux?

Autre problème avec cette folie : on retrouve maintenant des millions d’adeptes de cette secte dans le monde entier (plus de 208 pays).  Donc, comment désigner, en utilisant leur logique, ces 144,000 âmes qui seront sauvées?  C’est donc dire que la hiérarchie s’installe déjà sur Terre, un combat pour savoir qui aura sa place dorée sur les chaudes plages du Paradis, le plus près possible du life-guard suprême.

Dans le livre des révélations, c’est suite à l’ouverture des six premiers sceaux, dont ceux contenant les Cavaliers de l’Apocalypse, qu’on retrouve la citation si chère aux Témoins.  Textuellement, on peut la lire comme ceci : « Gardez-vous de nuire à la terre, à la mer ou aux arbres, avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.  Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqué du sceau : Cent quarante-quatre mille marqués du sceau, de toutes les tribus des fils d’Israël. […] »

Évidemment, le chiffre n’a pas la même importance aujourd’hui, alors que nous comptons une population mondiale d’environ sept milliards.

Un autre point culminant de l’ineptie des Témoins est leur isolement social.  Par exemple, il leur est interdit d’entretenir des relations sociales avec les gens « ordinaires », ou si vous préférez tous ceux qui ne font pas partie de leur regroupement.  Vive l’ouverture d’esprit!

Ils ne pratiquent pas non plus la chasse ni la pêche.  Pour eux, donc, ça revient à dire que le reste du monde n’est rien selon leur échelle d’évaluation, et par conséquent qu’ils n’ont aucun respect pour tous ceux qui ne pensent pas comme eux.  Ils n’aideront donc pas leur prochain dans le besoin, considérant par exemple qu’une catastrophe comme le tsunami de Sumatra le 26 décembre 2004, qui a causé environ 200,000 morts, celui d’Haïti du 12 janvier 2010 ou du Japon le 11 mars 2011, n’est qu’une conséquence de la fin des temps; donc que le commun des mortels « méritait » ce bilan.

Leur peur du « monde extérieur » va jusqu’à interdire la transfusion sanguine. 

Les Témoins semblent aussi avoir la mémoire courte, car leur croyance se base sur des idées, des écrits et des courants de pensée qui ont été élaborés par des gens du « monde extérieur ».  En effet, quand on se penche un peu plus sur le livre des révélations, qui a inspiré tant de sectes, on ne peut lui accorder une grande valeur, si ce n’est que celle du symbolisme.  Et comme on le sait, on peut faire dire à peu près ce qu’on veut à un symbole, comme les contemplatifs de peintures abstraites qui n’en finissent pas de trouver des qualificatifs pour décrire des taches.

Finalement, il faudrait aussi garder à l’esprit qu’il s’agit là d’une secte misogyne car les femmes sont uniquement formées dans le but de faire du porte à porte; sans plus.  Aucune possibilité pour elles de gravir les échelons.  Dans un monde où on milite en faveur des droits de la femme, ceci semble plutôt ridicule.  Il n’y a pas que dans les pays étrangers où on doit se battre pour le droit des femmes.  Il y a encore beaucoup de travail à faire chez nous.

Bienvenue en 2011!!!

Publicités