La fusillade de Wooster Mound

Wiley Haines

Le 2 août 1903, trois hommes lourdement armés entraient sur la réserve Osage, en Oklahoma.  Il s’agissait des hors-la-loi Will et Sam Martin, ainsi que de leur complice Clarence Simmons.

Après avoir été alerté, l’homme de loi Wiley Haines prit avec lui Warren Bennett et le Constable Henry Majors pour se précipiter aux trousses des suspects.  Les trois représentants de l’ordre trouvèrent le campement des hors-la-loi juste avant l’aube, au matin du 3 août.  Discrètement, ils descendirent d’abord de leurs montures pour s’approcher à pied.

Malheureusement pour l’effet de surprise, le cheval de l’un des criminels eut un soubresaut et les fugitifs empoignèrent immédiatement leurs armes.

Will Martin courut vers sa monture mais Haines lui tira une balle dans la jambe droite.  Un second projectile entra par sa bouche et fit exploser l’arrière de sa tête, ce qui le tua sur le coup.

Sam Martin riposta alors avec rage, mais Haines réussit à l’atteindre dans la partie droite de sa poitrine, ainsi qu’au poignet gauche.  Sam parvint néanmoins à courir sur une distance d’une vingtaine de verges avant de s’effondrer.

Ensuite, Haines courut pour rattraper Simmons.  En dépit de ses blessures, Sam Martin tira de nouveau, atteignant Haines à la poitrine et à l’épaule droite.  L’homme de loi s’écroula.

Bennett maîtrisa aussitôt Sam Martin tout en le menaçant de lui faire éclater la tête s’il tentait le moindre geste.  Pendant ce temps, Simmons s’évaporait dans la nature.

La fusillade n’avait pas duré plus d’une minute mais on estima pourtant à 27 le nombre de coups de feu échangés.  Parmi l’équipement confisqué aux hors-la-loi, on compta trois chevaux, des selles, des brides, deux carabines, quatre revolvers et environ 1,000 cartouches.

Wiley Haines et Sam Martin furent allongés dans le même chariot et conduis au cabinet d’un médecin à Pawhuska.  Le médecin jugea que Martin n’avait aucune chance de survivre mais le bandit resta lucide jusqu’à la fin, ne cessant jamais de parler, comme une véritable commère.

Les corps des frères Martin, peu après la fusillade.

Pour retirer le projectile du corps de Haines, le docteur recommanda évidemment une anesthésie générale, mais Haines refusa car il voulait garder un œil sur son prisonnier.  Donc, Haines ne reçut aucun anesthésiant et durant toute l’opération il garda courageusement son revolver pointé sur Sam Martin.  Ce dernier mourut peu de temps après, non sans avoir confessé plusieurs autres crimes pour le salut de son âme.

Bien qu’il ne fut jamais aussi célèbre que certains hommes de loi de l’Oklahoma comme Bill Tilghman ou Heck Thomas, Wiley Haines put jouir d’une réputation très enviable grâce à son courage.  Il avait nettement fait ses preuves lors de cet événement qu’on surnomma à tout jamais la fusillade de Wooster Mound.

Wiley Haines succomba à une crise cardiaque en 1928 alors qu’il se trouvait dans les marches du palais de justice de Pawhuska.

Publicités

Postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s