Poco Bueno


Pine Johnson en action sur le dos de Poco Bueno.
Pine Johnson en action sur le dos de Poco Bueno.

Il est né le 10 avril 1944 sous la supervision de l’éleveur Jess Hankins de Rocksprings, Texas.  Poco Bueno et son père, King P-234, ont formés le plus célèbre duo père-fils de l’industrie équestre Quarter Horse.  Bien que sa robe n’était pas de la même couleur que celle de son paternel, il partageait cependant sa carrure athlétique et sa gentillesse.

Sa mère, Miss Taylor, était considérée comme une excellente reproductrice dont le père s’appelait également Poco Bueno.  Le nom de ce dernier n’avait cependant jamais été enregistré officiellement.

En 1945, Jess Hankins fit monter dans son camion quelques-uns de ses poulains afin d’aller les vendre aux enchères.  Poco Bueno se trouvait parmi eux.  L’un des frères de Jess lança alors que : « nous devrions peut-être garder celui-là. »  Jess n’en fit cependant qu’à sa tête.

Lors de l’encan, Poco Bueno fut acheté au prix exorbitant de 5,700$ par E. Paul Waggoner, propriétaire du célèbre Waggoner Ranch situé à Vernon, Texas.  C’est là que Poco Bueno allait passer le reste de ses jours.

Après avoir décroché le titre de champion recrue du Texas Cowboy Reunion Quarter Horse Show à Stamford, il accumula les honneurs au Texas, au Colorado et au Missouri.

En 1948, alors qu’il n’était âgé que de 4 ans, Poco Bueno débuta sa carrière en tant que cheval de cutting (triage du bovin).  Son incroyable habileté avec le bétail lui permit de collectionner les records, ainsi que plusieurs admirateurs.  C’est précisément dans cette discipline, moins spectaculaire que le rodéo mais qui fait preuve d’intelligence et de finesse, qu’il révéla tous ses talents.

Plusieurs cavaliers eurent le privilège de monter Poco Bueno, mais lorsque Pine Johnson est venu travailler pour Waggoner un duo exceptionnel se forma entre le cow-boy et l’animal.  Aujourd’hui encore, les noms de Poco Bueno et de Pine Johnson demeurent indissociables.

Selon Fagan Miller, gérant du Waggoner Ranch à cette époque, Poco Bueno a été le cheval le plus formidable, en plus d’être affable, comme la plupart des rejetons qu’il engendra par la suite.  Miller affirmait d’ailleurs que c’est Poco Bueno qui avait lancé la discipline du cutting.  Même après sa retraite, une fois trop âgé pour se donner en spectacle, les gens venaient des quatre coins des États-Unis pour venir l’observer et le photographier.

Poco Bueno mesurait 14,3 mains à l’âge adulte et pesait environ 1,150 livres (521 kg).  À une certaine époque, les inséminations de Poco Bueno se vendaient 5,000$, le montant le plus élevé de l’industrie.  Il fut aussi le premier cheval Quarter Horse à être assuré pour une valeur de 100,000$.

E. Paul Waggoner, le propriétaire de Poco Bueno, s’éteignit le 3 mars 1967 en laissant des indications précises quant à la façon d’inhumer le célèbre cheval après sa mort.  Puisque Poco Bueno avait été à l’image de la dignité, Waggoner insistait pour qu’il soit enterré à la verticale.

À sa retraite, Poco Bueno était totalement libre sur le ranch mais se déplaçait peu en raison de douleurs arthritiques.  Il s’éteignit finalement le 28 novembre 1969.  Il fut donc enterré debout, selon les clauses du testament de Waggoner.

Au cours de sa carrière et de sa retraite, Poco Bueno aura engendré 405 rejetons enregistrés à l’AQHA (American Quarter Horse Association), dont 36 furent des champions.

Publicités

One thought on “Poco Bueno

Postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s