Le Conestoga, l’ancêtre du pick-up


conestogawagonphoto4                Ce type de véhicule vous est certainement familier grâce au cinéma western, mais le chariot de type Conestoga a toute une histoire derrière lui.  En fait, cet ancêtre de la camionnette pick-up fut développé dans la vallée de la rivière Conestoga, dans le Lancaster County, en Pennsylvanie.  C’était au début du 18ème siècle.

La mention « conestogoe » remonte aussi loin qu’en 1717.  Ce véhicule fut d’abord utilisé pour le transport des fourrures à une centaine de kilomètres de Philadelphie.  Plus tard, on s’en servit pour transporter des produits de la ferme et autres marchandises sur les routes qui s’étendaient de plus en plus vers l’Ouest.

En 1755, les chariots Conestoga servirent de véhicules d’approvisionnement au Général Braddock lorsque celui-ci entama sa marche désastreuse vers Pittsburgh, alors qu’il était en guerre contre les Français et les Indiens.  On était encore bien loin de la Conquête de l’Ouest, qui allait principalement s’amorcer à la suite de la folle expédition de Lewis et Clark au cours de la première décennie du 19ème siècle, mais c’est là que le Conestoga allait remporter son immortalité dans la mémoire collective.

Le Conestoga a obtenu ses caractéristiques si distinctives quand des artisans hollandais de Pennsylvanie adaptèrent les premiers chariots pour créer une apparence plus longue et une caisse plus profonde, avec une largeur de 42 pouces et avec un creux dans le milieu à la manière d’un bateau.  D’ailleurs, cette forme lui permettait de franchir plus facilement les cours d’eau.  Les panneaux arrière et avant étaient inclinés pour ressembler à une frégate.  La caisse du chariot, aussi appelée le lit, était faite pour se marier avec 8 à 16 arceaux en bois sur lesquels on étendait une pièce de toile pour protéger l’habitacle contre la pluie.  Généralement on retrouvait un coffre à outil sur le côté gauche, une mangeoire enchaînée à l’arrière et une fixation de fer pour y insérer une hache.

Conestoga-Wagon               Le châssis et les roues, sur lesquels reposait la caisse du véhicule, étaient plus complexes que dans la plupart des chariots.  Les roues postérieures étant plus grosses que leurs cousines de devant, elles étaient toutes munies de pneus en fer pour négocier les routes poussiéreuses.  Dépendant de la grosseur du chariot et aussi de la charge, le Conestoga était tiré par quatre, cinq ou six chevaux, habituellement de gros bais ou marron dociles, sans doute d’origine flamande ou allemande, qui furent connus comme des chevaux Conestoga.

Le soin avec lequel les chariots étaient fabriqués, l’apparence intéressante des pièces métalliques, et la courbe gracieuse de sa silhouette faisaient du Conestoga une certaine œuvre d’art.  La partie supérieure du chariot était souvent peinte en bleu et la caisse en rouge.  Le modèle rouge ou bleu couvert d’une toile blanche était généralement tiré par des chevaux décorés de cloches.  Puisque le Conestoga n’était pas conçu pour être un véhicule destiné aux passagers, le camionneur ou le conducteur marchait souvent au côté de l’attelage pour se dégourdir les fesses.

Lorsque les pionniers commencèrent à quitter les Appalaches pour l’Ohio River Valley après 1763, les Conestoga furent utilisés pour transporter des biens familiaux et de la marchandise.  On s’en servit également pour descendre la Shenandoah Valley, ainsi que dans la région ouest des Carolines.  Une variante du Conestoga fut fabriquée à Salem, en Caroline du Nord, par des artisans moraves.

L’utilisation du Conestoga original a atteint un sommet entre 1820 et 1850.  Les chariots firent bientôt partie du décor sur les chemins conduisant vers l’Ouest.  La Santa Fe Trail a évidemment connu sa dose de chariots Conestoga.

Leur utilisation chuta dramatiquement lorsque le chemin de fer traversa les Appalaches.  Bien que le nom Conestoga est couramment utilisé pour désigner les véhicules de cette époque, les chariots des marchands de la Santa Fe Trail et ceux des immigrants en route vers l’Oregon et la Californie différaient en dimension et en apparence.  Il ne s’agissait plus de véritables Conestoga, même si on y reconnaissait encore une certaine influence.

Bref, il y eut plusieurs variantes de ce véhicule légendaire qui a conquis les régions sauvages de l’Ouest.  En fait, le Conestoga a été le précurseur de toute une lignée de véhicules à chevaux en sol américain, et lorsque l’homme inventa le moteur à explosion le châssis des voitures à chevaux fut aussitôt adapté.  Contrairement aux voitures plus légères et délicates qu’on retrouvait dans les grandes villes, le chariot muni d’un moteur allait vite devenir ce qu’on désigne aujourd’hui comme une camionnette pick-up, le véhicule de prédilection dans nos campagnes d’Amérique du Nord.

Publicités

One thought on “Le Conestoga, l’ancêtre du pick-up

  1. Salut Eric,

    Ton article est intéressant. Je connaissais les chevaux Conestega mais je ne savais pas que des chariots s’appellaient aussi comme ça. Merci tu m’as appris quelque chose de nouveau. Bonne soirée:) Céline

    J'aime

Commentaires fermés