L’affaire Côté-Marchand: le dossier judiciaire est retrouvé!


Extrait des aveux de Ludger Delarosbil qu'il signa le 24 juillet 1971, quelques jours après le meurtre.  Dans le dossier judiciaire retrouvé il y a quelques jours dans les archives, se trouve ces aveux qui s'étendent sur trois pages.
Extrait des aveux de Ludger Delarosbil qu’il signa le 24 juillet 1971, quelques jours après le double meurtre. Dans le dossier judiciaire retrouvé il y a quelques jours dans les archives, se trouve ces aveux qui s’étendent sur trois pages.

Le 1er août dernier, c’est dans l’article Double meurtre crapuleux au Cap que je tentais de reconstituer tant bien que mal les tristes événements entourant le double meurtre sauvage de Chantal Côté, 12 ans, et de Carole Marchand, 13 ans. La tragédie est survenue en juillet 1971 au Cap-de-la-Madeleine.

Je dis bien « tentais de reconstituer » puisque je devais alors me résoudre à baser ma recherche uniquement sur les articles du quotidien Le Nouvelliste. En fait, une visite aux archives nationales (BANQ) m’avait permis d’apprendre que le dossier n’existait plus, soit parce qu’il avait été perdu, égaré, détruit ou tout simplement jamais versé au fond d’archives.

J’avais perdu espoir de retrouver le moindre document officiel sur cette affaire, croyant que mon article du 1er août serait témoin des limites du savoir en ce qui concerne ce dossier.

Jeudi dernier, soit le 13 novembre 2014, quelle ne fut pas ma surprise en ouvrant l’une des nombreuses boîtes du fond de la Cour d’appel. Immédiatement, mes yeux se portèrent sur le nom de Ludger Delarosbil, qui apparaissait sur l’onglet d’une chemise jaune, dépassant à peine d’un amas de documents.

Voilà une découverte fort passionnante qui m’oblige donc à corriger la fin de mon article du 1er août, dans lequel je disais « sans les transcriptions du procès, il est maintenant impossible d’aborder cette affaire dans ses moindres détails, ce qui pourrait nous permettre de se faire une idée plus juste des faits ».

Et bien, voilà que ce sera maintenant chose possible avec la découverte de ce dossier qui compte plus de 1,000 pages.

Et ce n’était pas la seule surprise qui m’attendait, d’ailleurs. En plus des transcriptions du procès de Ludger Delarosbil, le principal accusé de ce « double meurtre crapuleux », comme le qualifiait à l’époque Le Nouvelliste, on retrouve plusieurs pièces à conviction déposées lors du procès de novembre 1971. En fait, on se demande plutôt comment on se doit de réagir en ouvrant une enveloppe identifiée sous la cote P-28 et dont le contenu, en tombant au creux de ma main, révéla un projectile de calibre .303 ayant servi à assassiner l’une des deux victimes.

Ma déception d’août dernier laisse donc place à l’espoir de pouvoir scruter en profondeur tout le dossier judiciaire afin, peut-être, de répondre à certaines interrogations.

Y a-t-il suffisamment de matière dans ce dossier pour en faire un livre destiné à enrichir la collection Patrimoine Judiciaire?

C’est ce que nous verrons peut-être bientôt.

Publicités

One thought on “L’affaire Côté-Marchand: le dossier judiciaire est retrouvé!

  1. ¨Ca rapporte la ténacité, j ai bien hâte de vous lire la dessus:-)Merci de nous partager vos recherches, c est passionnant de vous lire!!

    J'aime

Commentaires fermés