La double disparition de Gravel et Champagne

Jean Gravel
Jean Gravel

Dans la nuit du 6 au 7 juillet 1972, Jean Gravel, 24 ans, et Jean-Guy Champagne, 25 ans, travaillaient derrière le bar du cabaret Rio, situé rue Des Forges, à Trois-Rivières. Les deux jeunes y avaient été récemment embauchés[1]. Champagne mesurait 5 pieds et 11 pouces et pesait 165 livres, cheveux et yeux bruns et avec une cicatrice au menton. Gravel avait aussi les cheveux bruns, très longs, et les yeux bruns. Il pesait 140 livres et mesurait 5 pieds et 8 pouces.

À l’heure de la fermeture, vers 3h00, la situation s’envenima lorsque le serveur[2] ferma le tourne-disque. Un client se leva aussitôt pour remettre la musique en marche. Le serveur revint à la charge en lui expliquant qu’il fallait partir. Avec quatre ou cinq amis, le mystérieux client déclencha une bagarre et le serveur fut roué de coups. Plus tard interrogé par les enquêteurs, celui-ci se dira incapable d’identifier ses agresseurs.

La situation revint suffisamment à la normale pour permettre ensuite à Gravel et Champagne de faire le compte de leur caisse et de déposer le tout dans un sac de plastique qu’ils laissèrent derrière le bar. Un de leurs amis les attendait dehors pour aller manger un morceau mais la bagarre l’avait fait fuir. Vers 4h00, Gravel et Champagne sortirent du Rio. On ne devait plus jamais les revoir, ni mort ni vivant.

Un policier colla une contravention dans le pare-brise de la voiture de Champagne à 4h40, celle-ci étant illégalement stationnée près du Rio. Mais son propriétaire ne vint jamais la récupérer. L’un des deux disparus avait emporté avec lui les clés du cabaret et une somme de 200$ afin d’acheter de l’alcool pour les clients du lendemain soir, en plus d’un chèque qui ne sera jamais encaissé. L’hypothèse selon laquelle ils auraient voulu voler leur employeur fut donc écartée. De plus, Champagne avait reçu de son patron, quelques jours auparavant, un autre chèque de 90$ qui lui aussi ne laissa aucune trace par la suite.

Jean-Guy Champagne
Jean-Guy Champagne

Puisque Gravel fréquentait assidument une jeune fille d’Iberville, où il retournait chaque semaine pour voir sa famille, on avait toutes les raisons de croire qu’il s’était produit quelque chose de grave puisque celle-ci ne reçut aucune nouvelle de sa part. Étrangement, elle répondit par la suite à plusieurs appels anonymes qui demandaient où se trouvait Jean Gravel.

Armand Désaulniers, l’enquêteur en charge de cette affaire, se heurta à « une véritable conspiration du silence […] Des dizaines de témoins semblent fort bien savoir ce qui a pu arriver à Jean Gravel et Jean-Guy Champagne. D’abord, au cabaret Rio, rue Des Forges à Trois-Rivières, c’est un véritable mur de silence. Employés comme clients n’ont rien vu, ne savent rien »[3].

Selon certaines rumeurs qui persistent encore de nos jours, cette disparition cacherait un double meurtre. Mais alors, quel en serait le mobile? Gravel et Champagne n’avaient même pas été impliqués dans la bagarre qui avait précédé leur départ. Des clients peu scrupuleux seraient-ils revenus sur les lieux et, aveuglés par un désir de vengeance démesuré, auraient attaqués les mauvaises personnes?

L’article publié par Allô Police le 20 août donna du crédit à cette thèse en révélant que des jeunes bandits, des voleurs, receleurs et passeurs de drogue avaient l’habitude de fréquenter le cabaret Rio. Un ancien client m’a d’ailleurs confirmé la chose en plus de parler de certains membres de clubs de motards criminalisés de l’époque, dont les Popeyes.

Est-ce possible que les deux disparus aient trempé dans une magouille quelconque? Ou alors, auraient-ils été témoins d’une scène à laquelle il aurait mieux valu ne pas assister?

Allô Police en rajouta : « une atmosphère de terreur semble entourer cette mystérieuse affaire. Dès que quelqu’un nous parle un peu de cette affaire, il s’empresse d’ajouter qu’il ne peut en dire davantage sans risquer de connaître le même sort que Champagne et Gravel ». D’un autre côté, comme s’il se contredisait en moins de quelques lignes, le même journal disait que le Rio n’avait pourtant pas la réputation d’être un repaire de la pègre.

Encore aujourd’hui, on s’explique mal cette double disparition, d’autant plus qu’on disait ces deux jeunes sans histoire. Le mystère est d’autant plus troublant lorsqu’on lit dans ce même article que Champagne et Gravel se connaissaient à peine, ce qui aurait tendance à éliminer l’hypothèse selon laquelle on aurait pu leur en vouloir simultanément.

Mes livres dénoncent l’aspect malsain de la rumeur publique et de la mythomanie, et ce cas n’en fit pas exception puisque « des groupes de bandits se servent même de cette double disparition pour semer la terreur. On cite la disparition de Champagne et Gravel en exemple afin de s’assurer que certains témoins ne feront pas appel à la police dans telle ou telle situation ».

Mario Cardinal
Mario Cardinal

Le même article profita de l’occasion pour rappeler une autre affaire de disparition, celle de Mario Cardinal, qui habitait au 1861 rue Notre-Dame à Trois-Rivières. Cardinal était disparu depuis mai 1971. On le décrivait comme un homme pesant 158 livres, yeux et cheveux bruns. Sur le bras droit il avait un tatouage représentant un tigre.

La double disparition de Gravel et Champagne ne fut jamais résolu. Les rumeurs se sont certainement propagées au fil du temps, mais aucune ne fut suffisamment sérieuse pour permettre de résoudre cette affaire.

Les enquêteurs de la police de Trois-Rivières ont-ils obtenus d’autres éléments depuis les événements? On l’ignore.

[1] Selon Allô Police, Champagne travaillait au Rio depuis seulement deux ou trois jours.

[2] Dans l’article d’Allô Police du 20 août 1972 on le l’identifie pas.

[3] Allô Police, 20 août 1972.

Publicités

Postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s