L’affaire St-Louis: chapitre 12


07
L’endroit où la poursuite s’est terminée.  À droite, devant la résidence d’Ally, on aperçoit le corps de la victime, Michel Prince.

Une fois que Me Maurice Laniel en eut terminé avec Louis Prince, 16 ans, ce fut à Me Gérald Grégoire d’exercer son droit de contre-interroger le jeune témoin.

  • Quand vous dites que vous avez reconnu celui que vous indiqué dans la boîte tout à l’heure, celui que vous avez reconnu dans l’automobile bleue vous l’avez indiqué tout à l’heure?, commença Me Grégoire.
  • Oui.
  • Comme étant à côté du policier?
  • Oui.
  • Est-ce que c’est parce qu’il est à côté du policier à matin là que vous dites que c’est lui?
  • Non.
  • Vous êtes bien sûr de l’avoir reconnu?
  • Bien il a changé un petit peu là. Il s’est fait couper les cheveux.
  • Oui mais au moment où vous l’avez vu, quand vous avez reconnu sa silhouette là, vous êtes sûr que c’est le même?
  • Oui.
  • Vous êtes positif?
  • Bien là il s’est fait couper les cheveux.
  • La dernière fois vous avez eu le temps de remarquer qu’il avait les cheveux longs?
  • Il avait les cheveux noirs.
  • Ont-ils changé de couleur?
  • Il s’est fait couper les cheveux.
  • Sont-ils de la même couleur?
  • Ils se ressemblent.
  • Monsieur Prince par suite du téléphone que vous avez reçu à la maison?
  • C’est pas moi qui a reçu le téléphone.
  • C’est votre frère?
  • Oui.
  • Et par la suite vous êtes parti avec qui?
  • Avec Michel. Avant de …
  • Quand vous êtes parti de la maison après le téléphone que vous avez eu?
  • Je suis pas parti tout de suite avec mon frère.
  • Vous n’êtes pas parti tout de suite avec votre frère Michel?
  • Non.
  • Longtemps après votre père?
  • … trois ou quatre minutes.
  • Votre père vous a-t-il fait faire une commission à Michel avant de partir, vous a-t-il dit de quoi?
  • Oui.
  • Il vous a dit quoi?
  • Va chercher ton frère en haut.
  • Va chercher ton frère en haut. A-t-il rajouté d’autre chose?
  • Qu’il amène son arme.
  • Qu’il amène son arme. À votre connaissance est-ce que ça faisait longtemps que votre frère avait une arme?
  • À peu près … il l’avait acheté dans le courant de l’été.
  • Il gardait ça à la maison?
  • Oui.
  • Le saviez-vous où il a acheté son arme, est-ce que vous le savez?
  • À votre connaissance le savez-vous, vous ne le savez pas?
  • Il m’en a jamais parlé.
  • Alors là par la suite après avoir été avertir votre frère vous êtes parti avec lui et vous êtes arrivés dans le rang 7. Quand vous êtes arrivés dans le rang 7 vous avez dit tout à l’heure dans votre témoignage.
  • Mon frère a pas rentré dans le rang 7.
  • Votre frère n’a pas rentré. Il est resté à l’entrée du rang 7?
  • Il est resté sur la route 13.
  • Il est resté à l’entrée, à l’intersection formée par la route 13 et le rang 7?
  • Oui.
  • C’est ça?
  • Oui.
  • Est-ce que vous pouviez voir s’il y avait quelqu’un sur la route à ce moment-là à côté du char de votre père que vous avez reconnu?
  • À côté de la route?
  • À côté du char de votre père que vous avez vu là?
  • S’il y avait quelqu’un sur la route?
  • Oui?
  • Il y avait personne parce que quand on a passé à côté du rang 7 on passait pas à 100 milles à l’heure, on était à peu près à 20.
  • Mais votre père n’était pas là dans le rang lui, l’avez-vous vu?
  • Moi j’ai vu son auto.
  • Mais lui-même l’avez-vous vu à ce moment-là?
  • Non.
  • Votre frère qui était avec votre père est-ce que vous l’avez vu?
  • Non.
  • Vous ne l’avez pas vu. Plus tard?
  • J’ai reconnu son char.
  • Et par la suite la petite auto bleue que vous avez identifié tout à l’heure a contourné l’automobile de votre père. C’est ça?
  • Bien quand il était dans le rang 7.
  • Oui oui on est tout le temps dans le rang 7 là.
  • Bien il a traversé la route 13.
  • Il a traversé la route 13.
  • La petite auto bleue.
  • Et votre frère était dans son auto à ce moment-là?
  • Non.
  • Il était débarqué?
  • Oui.
  • Il a débarqué vite de son auto?
  • Oui.
  • Il a débarqué vite. C’est lui qui avait l’arme à ce moment-là?
  • Mon frère Michel.
  • Votre frère Michel.
  • Oui.
  • Il l’a chargée où, dans l’automobile?
  • Avant de partir à la maison.
  • Combien ça contient de balles ça?
  • Ça contient une balle.
  • Est-ce qu’il avait d’autres balles aussi?
  • Il avait d’autres balles dans sa poche, dans sa poche de … il avait un coat rouge là.
  • Il avait pris ça avant de partir de la maison?
  • Pour son arme il avait une boîte de balles.
  • Alors il avait plusieurs balles?
  • Il devait en avoir à peu près une boîte.
  • Une boîte de balles. Le premier coup qui a été tiré est-ce que vous étiez dans l’automobile ou si vous étiez débarqué?
  • Bien j’étais, la porte était ouverte.
  • Vous étiez encore dans l’automobile?
  • La porte du bord de mon frère Michel …
  • Oui?
  • Elle était ouverte, puis j’étais accoté sur l’auto, sur le bord.
  • Comme ça vous n’étiez pas sorti ou étiez-vous dehors à ce moment-là?
  • Oui, j’étais sorti.
  • Votre frère était sorti avant vous?
  • Oui.
  • Ça s’est passé vite ça?
  • Assez vite.
  • Assez vite. Ça s’est passé assez vite et vous nous avez dit tout à l’heure que votre frère était sorti vite puis vous avez remarqué dans quelle direction il a tiré?
  • Parce que quand il a tiré, quand le petit char a passé je voyais mon frère parce que mon frère a tiré son coup sur le pneu d’en avant.
  • Regardiez-vous l’auto qui passait à ce moment-là?
  • Bien j’ai vu l’auto puis je voyais mon frère.
  • Vous les voyiez tous les deux en même temps?
  • Oui.
  • Puis ensuite de ça vous voyiez aussi l’arme?
  • L’arme?
  • Qui était braquée là vous dites sur le « tire » d’en avant.
  • Parce que l’arme on tient pas ça à terre.
  • Non, je comprends qu’on ne tient pas ça à terre mais on peut la tenir de même, d’accord?
  • Oui.
  • Puis on peut la tenir de même, et on peut la tenir de même.
  • Oui.
  • Puis vous vous avez tout vu ça là que votre frère, précisément là vous vous entendez admirablement avec votre frère pour les pneus. Tous les deux vous avez vu ça.
  • Oui parce que quand il a tiré en avant là en direction des pneus parce que je voyais le bout du fusil comme ça.
  • Mais c’était pas tellement éclairé dans ce temps là Monsieur Prince?
  • Dans ce rang-là, ce n’était pas tout de même la rue Principale?
  • Bien dans le rang il y a un cultivateur qui a une grosse ferme puis il a une espèce de grosse lumière.
  • Mais la lumière n’est pas dans le bord du chemin?
  • Elle reflète toujours un petit peu.
  • Mais pas tellement, c’était pas tellement éclairé?
  • Je suis pas aveugle.
  • Je comprends que vous n’êtes pas aveugle. Mais dites donc là, sincèrement vous n’avez pas vu dans quelle direction votre frère a tiré?
  • J’ai vu mon frère.
  • Vous avez vu votre frère, ça on est d’accord. Mais la direction là?
  • Je le sais mieux que vous, j’étais là.
  • Oui vous étiez là, mais on parle de la direction là. Où il a tiré.  Vous êtes sûr de ça?
  • Parce qu’il a tiré dans le pneu d,en avant.
  • Est-ce qu’il les a attrapés les pneus?
  • Non.
  • Il ne les a pas attrapés. Est-ce qu’il a attrapé d’autre chose, est-ce que vous avez vu où la balle a frappé?
  • Non.
  • Vous n’avez rien vu de ça.
  • Une balle ça passe tellement vite on n’est pas capable de la voir.
  • Vous n’avez pas entendu de bruit ou fracas de vitre?
  • J’ai entendu rien que le coup de fusil qu’il a tiré.
  • Le coup de fusil, vous n’avez pas vu de vitre éclater rien de ça?
  • Non.
  • Là c’est le premier coup qui a été tiré ça?
  • Oui.
  • Je vais vous montrer, Messieurs les Jurés, les photographies qui démontrent la partie gauche du véhicule, en avant. … Regardez cette photographie-là, Monsieur Prince.
  • Oui.
  • Vous voyez un cercle rouge là?
  • Oui.
  • Vous voyez ici que le métal a été frappé là, vous voyez ça vous?
  • Oui.
  • Est-ce que c’est pas mal plus haut que les pneus ça à votre avis?
  • Quand il a tiré son coup je le voyais mon frère.
  • Je vous demande sur cette photographie ici.
  • C’est peut-être pas une balle ça?
  • Ah bien ça, en tout cas voyez-vous ça là?
  • Oui.
  • Puis c’est pas mal plus haut que les pneus ça, admettez-vous ça?
  • Bien …
  • Même si vous étiez là et puis vous avez tout vu vous admettez que c’est pas mal plus haut que les pneus?
  • Bien c’est pas mal plus haut que les pneus, oui.
  • D’accord. On va en prendre une autre Monsieur Prince.  On va prendre la photographie montrant la vitre arrière.  Regardez ça.  Vous voyez ici – on ne voit pas la vitre parce qu’elle est disparue, mais vous voyez un grand cercle ou un petit cercle.  C’est pas mal plus haut que les pneus ça aussi?
  • N’est-ce pas?
  • C’est évident.
  • C’est évident.   On va prendre une troisième photographie, celle qui montre le pare-brise en avant.  Côté droit.  Regardez-moi ça, c’est encore évident que c’est pas mal plus haut que les pneus ça?
  • Est-ce qu’on est d’accord sur ça?
  • C’est plus haut que les pneus, oui.
  • C’est pas mal plus haut que les pneus.
  • Qui nous dit que c’est mon frère qui a visé là?
  • Ah bien là on verra ça. Et les trois photographies qui ont été produites là vous admettez que c’est pas mal plus haut que les pneus ça?
  • Oui.
  • Par la suite après le premier coup que votre frère a tiré, il a tiré lorsque l’automobile a passé contre lui?
  • C’était à quelle place ça?
  • On est toujours dans le rang 7 là. Le premier coup-là.
  • Il a tiré en direction des pneus.
  • Oui mais est-ce qu’il était loin des pneus?
  • Quand il a tiré son coup parce que vous avez dû le voir, vous avez dû voir la distance puisque vous nous avez dit que vous aviez tout vu excepté … où avez-vous vu seulement ce qui faisait votre affaire?
  • Était-il loin du véhicule quand il a tiré?
  • Je peux pas déterminer.
  • Ah bon. Ça vous ne pouvez pas le déterminer.
  • On va essayer…
  • Bon on va essayer, était-il à quinze pieds?
  • Je le sais qu’il était sur le bord du chauffeur.
  • Bord du chauffeur.
  • Oui.
  • Était-il à quinze pieds du véhicule quand il a tiré, à dix pieds, à cinq pieds, à cent pieds quand il a tiré?
  • … je peux pas dire.
  • Vous ne pouvez pas dire.
  • Non.
  • Vous ne vous rappelez pas de ça?
  • Quand vous poursuivez un bandit, on n’a pas le temps de …
  • Et l’autre coup de feu a-t-il été tiré longtemps après dans le rang 7?
  • À peu près … deux minutes, trois minutes …
  • Deux, trois minutes après?
  • Oui.
  • Encore en direction des pneus?
  • Oui.
  • Mais là à ce moment-là il était un peu plus loin?
  • Bien je le sais pas.
  • Le véhicule était-il plus loin, la petite auto bleue à ce moment-là?
  • Le deuxième coup qui a été tiré dans le rang 7?
  • Il a été tiré dans la cour chez Monsieur Corriveau. Il s’apprêtait à partir.
  • À ce stage-ci Messieurs les Jurés, je vous ferai remarquer que son frère André nous a dit hier qu’il y avait eu seulement un coup de tiré dans le rang 7.
  • Sur le bord de la 13.
  • Je vous ferai tout de même remarquer qu’André n’a eu connaissance que d’un coup, intervint le juge.
  • Mais on a quand même une balle de plus aujourd’hui, répliqua Me Grégoire.
  • Ça, ça se passe chez Corriveau, fit le juge.
  • Et par la suite là il vous a échappé et vous avez continué sa poursuite?, reprit Me Grégoire.
  • Bien il a passé, le petit char a passé, mon frère a passé, puis nous autres on est parti en arrière.
  • Et là vous êtes embarqués en arrière avec votre frère?
  • Dans le rang 7 encore.
  • Non quand le petit char a parti là?
  • Quand le petit char a parti là vers St-Célestin?
  • Oui, vous êtes embarqué tous les trois et votre père est resté dans le rang.
  • Oui mon père essayait d’aller téléphoner chez Monsieur Corriveau.
  • C’est ce qu’il vous a dit ça. Ce n’est pas à votre connaissance.
  • Bien, je le savais pas.
  • Dites seulement ce qui est à votre connaissance. Qui avait l’arme dans l’automobile pendant la poursuite?
  • Bien quand on a parti en direction de St-Célestin.
  • Oui?
  • L’arme était encore sur le siège.
  • L’arme était encore sur le siège?
  • Oui.
  • Quand vous êtes approchés du véhicule là à l’entrée du village de St-Célestin?
  • Oui.
  • Qui avait l’arme à ce moment-là?
  • Quand on a vu la petite auto bleue là?
  • Oui?
  • Mon frère André a pris l’arme.
  • C’est votre frère André qui avait l’arme à ce moment-là?
  • Puis mon frère Michel a donné deux balles.
  • Il lui a donné deux balles?
  • Oui.
  • Est-ce qu’il en a mis une dans le revolver?
  • Il en a mis une dans son fusil.
  • Dans son fusil. Et là quand vous êtes passés à la hauteur de l’autre véhicule en dépassant là,
  • On l’a pas dépassé sur la 13.
  • Non, non, rendus à St-Célestin, à l’intersection de St-Célestin, vous l’avez intercepté là?
  • Sur la route 34?
  • Vous l’avez intercepté?
  • Quand on l’a repassé.
  • Vous l’avez repassé?
  • Oui.
  • À ce moment-là c’est André qui avait l’arme?
  • Oui.
  • Sa vitre avant était baissée?
  • Oui.
  • C’est lui qui a tiré à ce moment-là, il a tiré en direction de …
  • Avant de tirer, mon frère Michel a dit à André : tu tireras vers les pneus.
  • Tu tireras encore vers les pneus?
  • Oui.
  • Est-ce qu’il a tiré?
  • Il a tiré en direction des pneus.
  • Vous l’avez vu?
  • Oui.
  • Vous étiez assis en arrière vous?
  • Oui.
  • Est-ce que son bras était sorti?
  • Son bras était sorti puis son arme pointait vers les pneus, vers le bas.
  • Vous étiez assis en arrière de votre frère Michel?
  • Oui.
  • Sur le côté du chauffeur en arrière?
  • Quand il a tiré son coup mon frère André s’est avancé.
  • Là est-ce que vous ne pensez pas que vous forcez un peu. Vous étiez assis en arrière du véhicule en arrière du conducteur, pas du côté de votre frère André qui avait le bras sorti et puis vous avez vu la direction de son arme?
  • Oui parce que quand j’étais en arrière de mon frère Michel, il a baissé sa vitre. Quand il a baissé sa vitre on l’a repassé puis il s’est tassé comme ça, en face comme ça, ça fait que là je le voyais à ce moment-là.
  • C’est André qui avait sorti l’arme?
  • Oui il avait l’arme.
  • Puis vous avez vu encore dans quelle direction, est-ce qu’il a tiré de l’intérieur ou de l’extérieur? Son bras était sorti?
  • Oui bien la main était sortie. Accotée un peu sur le rebord de la vitre.
  • Puis vous avez vu, est-ce que c’était éclairé à ce moment-là?
  • On voit.
  • Vous voyiez très bien?
  • Oui.
  • Encore une fois.
  • Dans un char il ne fait pas noir, il y a des lumières.
  • Messieurs les Jurés, je ne vous demanderai pas de regarder les photographies mais je fais encore les mêmes réflexions. … Et là, votre frère s’est organisé pour intercepter le véhicule, c’est ça?
  • Après que mon frère André a tiré, bien avant de tirer là on l’a repassé.
  • Oui?
  • Puis là mon frère a tiré bien là en face de chez Monsieur Ally là, bien quand j’étais dans l’auto je peux pas dire qu’on était en face de qui.
  • Vous voulez dire que vous lui avez coupé le chemin à la petite voiture, c’est ça?
  • Oui.
  • Elle était forcée de s’arrêter elle la petite voiture, elle ne pouvait plus continuer plus loin?
  • Non.
  • Parce que vous nous avez dit à l’enquête préliminaire le bumper était …
  • On a touché le bumper du petit véhicule.
  • Là votre frère Michel est sorti de l’automobile?
  • Après être immobilisé. Puis moi je l’ai suivi en arrière.
  • Vous l’avez suivi en arrière?
  • Oui.
  • Qui est-ce qui avait l’arme à ce moment-là?
  • Encore André. Quand on a immobilisé le char.  André a dit au voleur : haut les mains.
  • Puis le voleur a dit : tire pas, tire pas. C’est André ça?
  • Encore André. Quand on a immobilisé le char.  André a dit au voleur : haut les mains.
  • Puis le voleur a dit : tire pas, tire pas. C’est André qui a dit ça?
  • Le voleur.
  • Mais qui a dit : haut les mains?
  • Mon frère André.
  • À l’enquête préliminaire, à la page 31 des notes sténographiques, je prends la réponse au bas de la page. « puis là mon frère a débarqué vitement avec l’arme dans les mains ».
  • Ça mon frère Michel quand il a débarqué il n’avait pas d’arme dans les mains.
  • Alors votre frère n’avait pas d’arme?
  • Si j’ai dit ça je l’ai mal dit.
  • Alors à la suite de ça, à une question de mon confrère au bas de la page 31 : Q. Quand votre frère a débarqué, lequel ça? R. Michel.
  • Oui c’est mon frère Michel qui a débarqué mais il n’avait pas d’arme dans les mains.
  • Puis vous, vous nous dites qu’il a débarqué vitement avec l’arme dans la main?
  • J’ai dit vitement, c’était dans le rang 7 à l’intersection.
  • Là on est rendu sur la route 34.
  • Sur la route 34 il a débarqué assez vite. Mais il avait pas d’arme dans les mains.
  • Alors à ce moment-là il n’avait pas d’arme dans les mains.
  • Non c’était mon frère André qui l’avait.
  • Vous êtes sûr de ça?
  • Oui.
  • Vous continuez…
  • Michel?
  • Oui.
  • Le conducteur?
  • Moi j’étais juste en arrière de lui puis quand il a débarqué j’ai débarqué, puis son char était l’autre bord de la ligne blanche comme ça là.
  • Est-ce que c’était à votre gauche ou à votre droite à ce moment-là?
  • Il se trouvait à gauche.
  • À gauche?
  • Sur ce bord-là, puis le char était pas bien loin, le voleur…
  • Le conducteur de la petite voiture qu’est-ce qu’il a fait?
  • Ah bien quand on l’a arrêté tout de suite, mon frère a dit : haut les mains. Le voleur a dit : tire pas, tire pas. »
  • Ça c’est ce que vous avez répondu à l’enquête préliminaire.
  • Ça c’est le gars de la petite voiture bleue qui a dit ça. Tire pas tire pas.
  • Oui ça c’est correct, mais là d’après les questions que je viens de vous lire là Monsieur Prince vous dites que c’est Michel qui a l’arme.
  • Non c’était mon frère André.
  • Et aujourd’hui ce n’est plus Michel, c’est André.
  • C’était André qui avait l’arme.
  • Alors à ce moment-là l’enquête préliminaire vous vous êtes trompé, vous vouliez dire André au lieu de Michel?
  • Bien j’étais peut-être un peu nerveux.
  • Alors vous êtes débarqué vous, avez-vous fait le tour avec votre frère?
  • Non.
  • Vous êtes resté dans l’auto ou à côté de l’auto?
  • J’ai débarqué et j’ai resté à côté de l’auto.
  • Du côté du chauffeur?
  • Oui.
  • Là, la petite voiture bleue était de l’autre côté elle?
  • Côté gauche.
  • Côté gauche. Alors vous ne pouviez pas voir l’automobile bleue, est-ce que vous pouviez la voir?
  • Un coup débarqué je pouvais la voir.
  • Est-ce que vous avez vu parfaitement l’individu dans l’automobile bleue?
  • Quand on l’a repassé je l’ai vu.
  • Mais là je parle quand on est arrêté là.
  • Quand il a débarqué vitement de son automobile l’individu?
  • Oui?
  • Bien je le savais que c’était une personne mais je pouvais pas dire que c’était …
  • Vous n’avez pas vu la personne?
  • Je savais que c’était le gars du véhicule mais là je pouvais pas le reconnaître.
  • Est-ce que vous avez vu s’il avait quelque chose dans les mains?
  • J’ai vu une espèce d’affaire je peux pas dire …
  • C’était la première fois que vous voyiez ça dans ses mains à ce moment-là vous ne l’avez pas vu avant?
  • Bien j’ai vu l’arme, quand j’ai débarqué avec mon frère je l’ai pas vu… se[? le « s » étant superposé à une autre lettre] tirer. Après avoir tiré mon frère bien là j’ai vu qu’est-ce qu’il avait dans les mains.
  • Quand votre frère Michel là, juste avant les coups qui sont partis de l’automobile, est-ce qu’il était près de la portière avant de cette automobile-là?
  • Une dizaine de pieds.
  • Est-ce qu’il faisait noir, est-ce que c’était éclairé dans ce coin-là?
  • Non.
  • C’était pas éclairé. Après que ces coups-là sont partis, que votre frère est tombé là, votre frère André a rechargé son arme l’avez-vous vu faire recharger son arme?
  • Non.
  • Et là il y a eu un autre coup de feu de tiré?
  • Oui quand le Monsieur là quand la petite auto bleue a parti il s’en allait en direction du village de St-Célestin bien mon frère André a débarqué vitement puis il a tiré. J’ai entendu le coup je peux pas dire dans quelle …
  • Pour repartir, le chauffeur de la petite automobile bleue a-t-il été obligé de faire marche arrière pour repartir de l’endroit?
  • Pour repartir d’où il était stoppé?
  • Oui?
  • Oui.
  • Il ne pouvait pas passer en avant?
  • Non.
  • Il avait aucune chance?
  • Bien … il pouvait passer si il reculait puis si il tassait bien sur le bord.
  • Il fallait qu’il fasse marche arrière avant de se tasser sur le bord du fossé, ça aurait été difficile de passer tout droit?
  • Ah oui, il aurait accroché le char de mon frère.
Michel Prince - Allo Police
Le corps de Michel Prince.

Me Laniel crut nécessaire de poser une ou deux questions supplémentaire à Louis Prince.

  • Monsieur Prince, questionna le procureur de la Couronne, je crois qu’en réponse à une question de Me Grégoire vous avez dit que vous aviez reconnu l’arme que le conducteur de l’automobile bleue avait dans les mains?
  • Bien non, je pouvais pas dire que c’était une 22 puis combien de balles là-dedans, je voyais une espèce d’objet dans ses mains.
  • Est-ce que vous voyiez la longueur de cet objet là?
  • Non.
  • Est-ce que vous pouviez identifier qu’est-ce que c’était qu’il avait dans les mains?
  • Non.

Me Gérald Grégoire revint auprès du témoin pour une toute dernière question.

  • Combien de coups de feu en tout ont été tirés par votre frère Michel et André?
  • Mon frère Michel a tiré … deux coups, puis mon frère André a tiré un coup. Deux coups … deux coups.
  • Deux coups. Alors ça fait quatre coups à votre connaissance qui ont été tirés?
  • Oui.

 

Publicités

Postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s