Le vendeur de fruits et légumes

Photo de Robert et Rosaire BeaumierMonsieur Rosaire Beaumier débute très jeune à vendre des fruits & légumes avec sa mère à Trois-Rivières. Celle-ci lui donne le goût de partir à son compte dans ce domaine. Pendant les années 1950, les fruits et légumes n’existaient pas sur les tablettes dans les épiceries, alors les gens allaient faire leur provision au marché.

Beaumier passait avec son cheval et sa voiture pour vendre ses fruits et légumes qu’il avait achetés chez un grossiste à Trois-Rivières. Il partait avec sa voiture chercher sa provision et au retour chez lui il préparait sa voiture et remplissait ses tablettes avant de partir. Il attelait son cheval et partait faire la tournée de ses clients. Pour l’hiver M. Beaumier possédait une voiture fermée, avec un fanal accroché à l’avant au cas de revenir à la noirceur. Il chauffait au bois à l’intérieur pour ne pas que ses fruits et légumes gèlent.

Son cheval était ferré été comme hiver vu les saisons différentes et les longues heures de travail, de 7h jusqu’à l’heure du souper. En avant de sa voiture il y avait une plateforme où il pouvait se tenir debout pour conduire son cheval, alors rare étaient les fois qu’il pouvait s’asseoir durant une journée. Souvent son cheval avançait seul au prochain client car il connaissait le chemin autant que son maître. Quand M. Rosaire Beaumier avait un obstacle à passer avec son cheval il lui mettait une poche sur la tête et il le prenait par la bride et il passait sans difficulté.

À cette période c’était heureux de voir les chevaux travailler en ville car pour les enfants qui ne vivaient pas à la campagne avaient la chance d’admirer ces bêtes accompagner leurs maîtres à leur travail. C’était plus difficile pendant les dernières années car les enfants faisaient peur au cheval en lui tirant des roches ou des pétards. Alors le cheval partait en peur, imaginez-vous de voir passer une voiture pleine de fruits et légumes à toute vitesse!

Beaumier gagna sa vie avec ce métier pendant 34 ans de 1950 à 1984. Il travailla pendant 4 ans avec un cheval et à cause du progrès il le remplaça par un camion jusqu’en 1984.


(Recherches par Thérèse Toutant, en collaboration avec M. Rosaire Beaumier et son épouse Mme Jeannette Veillette.)

 

Publicités

Postez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.