1663 – Jacques Gourdeau de Beaulieu; et son valet

1663 – Jacques Gourdeau de Beaulieu; et son valet

Homicide domestique – double meurtre – mise en scène

Île d’Orléans, région de Québec – 1 SC

Nicholas Duval, l’un des valets de Gourdeau, condamné à mort, fusillé.

On connaît bien peu de choses quant à ce double meurtre, sinon que « Le notaire Jacques Gourdeau de Beaulieu et son valet sont assassinés dans le manoir seigneurial de l’île d’Orléans par un autre valet, Nicholas Duval, qui sera condamné à avoir les mains coupes [sic] et à être pendu, puis brûlé sur la place publique le 8 juin 1663. »[1]

Selon Boyer, le meurtre de Gourdeau de Beaulieu a été le premier commis en Nouvelle-France, « outre ceux entre Français et Indiens. » Duval aurait également mis le feu à la maison après avoir commis son double meurtre. Par le fait même, il serait le premier tueur à avoir mis en scène son crime. Toujours selon Boyer, Duval a été condamné à être pendu mais le gouverneur d’Avaugour s’est contenté de le fusiller à la potence « après avoir été secoué par le bourreau. La condamnation comportait les peines infamantes supplémentaires à la pendaison parce que le meurtre d’un maître par son domestique, tout comme celui d’un mari par sa femme, équivalait à un parricide. »


[1] http://www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=1._Qu%C3%A9bec_%28province%29._Meurtres%2C_homicides_et_autres_m%C3%A9faits_:_1608-1979._