1669, 20 mai – Simon Galbrun; et un enfant nouveau-né

1669, 20 mai – Simon Galbrun; et un enfant nouveau-né

Meurtre par passion et néonaticide

Montréal – ? SC

Françoise Duverger (ou Duberger), sa femme, pendue en 1671.

« Simon Galbrun est assassiné à Ville-Marie [Montréal]; son épouse reconnue coupable de complicité de meurtre est pendue. »[1] Sa femme, Françoise Duverger (ou Duberger) a été pendue le 17 novembre 1671 à Québec, à la fois pour ce meurtre « et pour avoir tué son enfant né le lendemain de son second mariage, le 29 juin 1671 […] »[2] Ces informations expliquent pourquoi nous avons deux catégories de motivation pour ce dossier.

Selon des documents préservés à BAnQ, Françoise Duverger était la femme de Jean Boulin dit Léveillé et elle a été condamnée pour avoir dissimulé sa grossesse. En fait, elle aurait consommé certains médicaments pour tenter d’avorter mais tout indique que son plan n’a pas fonctionné puisqu’elle a finalement tué son bébé dès sa venue au monde.

Ce dossier est particulier car il représente le premier cas de néonaticide répertorié par le DHQ et aussi le premier cas de meurtre par passion. En effet, elle aurait donné son consentement pour que son premier mari, Simon Galbrun, soit éliminé. Galbrun aurait été assassiné dans un guet-apens planifié par un certain Laliberté.

Elle a donc été condamnée à mort par le Conseil Souverain le 7 septembre 1671. Après son exécution, ses biens devaient être confiés au Roi, à l’Hôtel-Dieu de Montréal et au Conseil souverain. On a d’abord vérifié qu’elle n’était pas enceinte, dans quel cas un sursis lui aurait été accordé, mais comme elle ne l’était pas on a pu procéder à son exécution.[3]


[1] http://www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=1._Qu%C3%A9bec_%28province%29._Meurtres%2C_homicides_et_autres_m%C3%A9faits_:_1608-1979._

[2] http://www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=1._Qu%C3%A9bec_%28province%29._Meurtres%2C_homicides_et_autres_m%C3%A9faits_:_1608-1979._

[3] BAnQ, Arrêt pour l’exécution de la sentence du Conseil rendue le 7 septembre 1671 contre Françoise Duverger, femme de Jean Boutin dit Léveillé