1684, 10 juillet – Antoine Roy dit Desjardins, 49 ans

Homicide conflictuel – Arme à feu

Lachine, Île de Montréal – ? SC

Julien Talua dit Vendamont, 41 ans, condamné à mort; Anne Major, bannie.

            C’est à Lachine, le 10 juillet 1684, qu’on a inhumé le corps d’Antoine Roy, soldat dans du régiment de Carignan. Il avait aussi été tonnelier en 1681 à Batiscan. C’est un conflit à propos d’une terre qui l’opposait à Julien Talua qui serait à l’origine du drame. Au matin du 10 juillet, Talua s’est présenté à la maison du juge Bransatt pour avouer qu’il venait de tuer Roy. Selon sa version, il s’est mis en colère en voyant Roy dans le lit avec sa femme Anne Godeby, 43 ans[1], et c’est alors qu’il l’aurait tué. Talua a également prétendu que cette liaison durait depuis un certain temps. Selon les documents qui ont survécu, on comprend que la mort a été causée par une arme à feu. Le 14 octobre, Julien Talua dit Vendamont a été condamné à mort. Pour sa part, Anne a été reconnue coupable d’adultère et bannie à tout jamais de l’île de Montréal.


[1] Selon d’autres sources, la femme de Talua s’appelait Anne Major et elle avait plutôt 47 ans.