Eric Veillette

Natif de la Mauricie, Eric Veillette s’intéresse à l’Histoire dès 1990, d’abord par l’aspect judiciaire du 19ème siècle américain avant de se spécialiser dans la reconstitution de procès criminels qui ont marqué l’histoire du Québec.  Pour ce faire, il redonne vie aux archives judiciaires en offrant aux lecteurs  l’occasion d’obtenir tous les éléments nécessaires leur permettant de tirer leurs propres conclusions. Son amour pour les archives l’amène à changer de carrière car, en septembre 2016, il débute sa formation au programme de Techniques de la documentation au Cégep de Trois-Rivières.

Afin de mieux partager avec le public, en plus de promouvoir la diffusion de l’information, M. Veillette fonde le blogue Historiquement Logique! le 26 juillet 2010.  Sans aucune publicité commerciale, le blogue compte maintenant un plus de 400 abonnés courriels et environ 200,000 visites annuellement.

En septembre 2014, le lancement du livre L’affaire Dupont devient une carte de visite pour l’auteur, qui a étudié ce dossier controversé durant plus de deux ans. L’année suivante, il révise un autre procès qui l’amène à publier, toujours aux éditions de l’Apothéose, L’affaire Denise Therrien. En février 2016, il récidive avec L’affaire Aurore Gagnon: le procès de Marie-Anne Houde, ce qui lui vaudra une entrevue à l’émission Denis Lévesque sur les ondes de TVA, de même que des ventes intéressantes. En 2017, il lance L’affaire Blanche Garneau. M. Veillette travaille actuellement à la production de documents qui devraient voir le jour au cours des prochaines années.

En 2018, il est amené à présenter une conférence devant ses pairs dans le milieu de la documentation. La présentation intitulée L’importance des archives dans l’interprétation des procès criminels est d’abord offerte le 27 avril 2018 lors du congrès de l’Association professionnelle des techniciens en documentation du Québec (APTDQ) à la Grande Bibliothèque de Montréal. Le 30 mai 2018, il en présentera un condensé à Drummondville dans le cadre du congrès de l’Association des Archivistes du Québec (AAQ).

M. Veillette a aussi présenté d’autres conférences ouvertes au public entre 2016 et 2018 afin de partager les fruits de ses recherches dans des dossiers comme L’affaire Denise Therrien, Aurore Gagnon et Blanche Garneau. L’archiviste Sophie Morel de BAnQ Trois-Rivières a également retenu ses services en 2016 et 2017 afin de présenter, lors des journées portes ouvertes, un résumé des affaires judiciaires qui ont le plus marqué la région de 1825 à 1934.

D’autre part, le 3 janvier 2018, M. Veillette mettait sur pied le projet J-DEX, qui consiste à indexer tous les dossiers judiciaires conservés dans les voûtes de BAnQ et d’en créer un outil gratuit destiné aux chercheurs. Ce projet bénévole fut accepté en septembre comme Projet de fin d’étude (PFÉ) par le département des Techniques de la documentation au Cégep de Trois-Rivières. Les résultats du projet seront présentés en mai 2019.

 


 

Publicités